Comme promis voici le "nouveau tableau" que je vous propose de critiquer.
J'avais prévu dans un premier temps de rendre hommage à l'un de mes maîtres ; Ernest Pignon Ernest, m'inspirant de ses visions des mendiants. Puis j'avais décidé de lui rajouter des  ailes , et ainsi prolonger mes inspirations vers des visions plus gothiques. Ce tableau est resté là, inachevé, trainant sur un vieux  chevalet sous mes yeux pendant deux ans sans que je trouve l'inspiration qui donne à cet hommage la profondeur qu'il méritait ; c'est une technique qui m'a inspiré brutalement  après  que je me sois lancé dans une envie irrépressible de revenir vers les techniques des Arts plastiques que m'aspiraient ce moment  : la matière.
J'ai utilisé une pâte à modeler acrylique et j'ai rehaussé le fond de la toile. J'ai laissé sécher, en attendant j'ai dessiné des esquisses au fusain, c'était bien ! Puis j'ai appliqué avec une brosse sèche, de l'acrylique noire délicatement pour faire ressortir les effets de matières. Dehors j'entendais les hirondelles chasser, mon chien était couché près de moi, il était mon témoin, naïf et indispensable, inutile mais présent  : j'étais bien , tout était calme ce jour là... Un Ange était passé.


un_ange_comme_hommage

Collection privée